Informations sur l'hébergement web

Comment fonctionne l’hébergement ?

Pour être accessible aux internautes, un site Internet doit être hébergé sur un serveur connecté à Internet. Un serveur n’est ni plus ni moins qu’un ordinateur très puissant. N’importe quel ordinateur peut donc héberger un site web, y compris votre ordinateur personnel. Néanmoins, afin de bénéficier d’une qualité de service convenable, aussi bien au niveau de la performance qu’au niveau de la fiabilité, il est souvent indispensable de faire héberger son site par un hébergeur professionnel.

L’hébergeur professionnel gère un Datacenter, c'est-à-dire un entrepôt comportant de nombreux serveurs puissants, rangés dans des baies. Les baies sont des armoires composées de plusieurs unités d’espaces de rangement de serveur (1U = un espace de stockage pour un serveur). L’hébergeur assure la maintenance des serveurs et réagit à la moindre défaillance constatée. Il garantit ainsi une accessibilité aux sites Internet hébergés proche des 24h/24 et 365j/365.

Ci-dessous, deux baies contenant de nombreux serveurs

serveurs rangés dans des baies

Les différents types d’hébergement

L’hébergement mutualisé

Chaque serveur héberge un grand nombre de sites web. Les ressources du serveur sont donc partagées entre plusieurs clients de l’hébergeur. Ce type d’hébergement est très bon marché et convient aux sites Internet n’ayant pas de gros besoins (soit la grande majorité des sites Internet).

L’hébergement dédié

Le client loue à l’hébergeur un serveur entier. Il contrôle totalement les ressources du serveur, peut choisir librement le système de sauvegarde et peut héberger autant de sites web souhaité. Le client bénéficie de ressources très importantes en mémoire, en espace de stockage, en processeur, en bande passante, … Cette solution d’hébergement est onéreuse mais se révèle avantageuse pour les clients ayant de nombreux sites ou bien un site nécessitant beaucoup de ressources.

L’hébergement dédié virtuel

Chaque client de l'hébergeur se voit attribuer une part des ressources du serveur (espace disque, mémoire RAM, puissance de CPU, ...). Plusieurs clients utilisent donc le même serveur mais ce serveur est divisé en plusieurs serveurs virtuels indépendants les uns des autres. Grâce à ce système de virtualisation, les clients ont la maitrise totale de leur serveur virtuel, comme s'ils avaient un serveur dédié.

La colocation

Cette solution consiste à louer à l’hébergeur un espace dans une baie (voir la baie entière) afin d’y stocker son ou ses propres serveurs. L’avantage de la colocation réside dans les services de maintenance apportés par l’hébergeur : climatisation, onduleur, surveillance vidéo 24h/24, présence de groupes électrogènes, …

Le trafic mensuel

Le trafic d’un site Internet représente la quantité de données entrantes et sortantes que le serveur est amené à gérer pour ce site. Il se calcule en additionnant le poids en octets des différentes données entrantes ou sortantes.

Exemple pour le site A :

  • Le poids moyen des pages du site A est de 100 ko.
  • En moyenne, un visiteur du site A consulte 5 pages.
  • Le site A reçoit en moyenne 200 visites par mois.
Le trafic mensuel moyen du site est de 100 ko*5*200, qui est égal à 100 000 ko, soit près de 100 mo.

Certains hébergeurs imposent un trafic mensuel maximum et peuvent aller jusqu’à couper l’accès à votre site web en cas de dépassement. Avant de contracter avec un hébergeur, il convient de vérifier les modalités concernant le trafic (est-il illimité ? limité ? que se passe t-il en cas de dépassement ? …).

L’espace disque

L’espace disque représente le volume de données qu’il est possible de stocker. Pour connaître les besoins d’un site web en espace disque, il faut regarder la taille en octets du répertoire racine du site, c'est-à-dire du dossier contenant l’intégralité des fichiers du site. A cette taille, il faut ajouter la taille de la base de données ainsi qu’une marge de sécurité plus ou moins importante selon l’activité du site.

Les bases de données

La gestion des bases de données d’un site web se fait en utilisant un SGBD (Système de Gestion de Base de Données). Le SGBD libre le plus célèbre et le plus proposé par les hébergeurs est MySQL. PostgreSQL et MariaDB (crée par le fondateur de MySQL) sont eux aussi des SGBD libres de qualité.

Selon l’hébergeur et l’offre choisie par le client, ce dernier est autorisé à créer une ou plusieurs bases de données, d’une taille pouvant être limitée. Mieux vaut donc s’assurer avant de contracter avec l’hébergeur que son offre satisfasse les besoins en bases de données du site web.

Les accès FTP

Pour transférer des fichiers d’un ordinateur vers le serveur hébergeant un site web, on utilise un serveur FTP, c'est-à-dire un logiciel utilisant le protocole FTP (File Transfer Protocol) pour échanger des fichiers entre différentes machines d’un même réseau.

Selon l’hébergeur et l’offre choisie par le client, ce dernier est autorisé à avoir un ou plusieurs accès FTP. Un accès FTP est un compte permettant via un serveur FTP de transférer et gérer les fichiers d’un site web sur le serveur de l’hébergeur. Si des fichiers sont régulièrement ajoutés ou modifiés par plusieurs personnes, il est pratique de disposer de plusieurs accès FTP. Assurez-vous donc que l’hébergeur fournisse dans son offre un nombre d’accès FTP suffisant.