Différentes méthodes pour rentabiliser son site Internet

rentabiliser site internet

Gérer un site Internet coûte de l’argent (développement, hébergement, nom de domaine, …) et demande un temps de travail conséquent (création de contenu, maintenance, boost du référencement, …). Dès lors, quoi de plus naturel que de vouloir rentabiliser financièrement son activité sur le web ? StrategieWeb.fr vous propose un tour d’horizon des principales méthodes pour gagner de l’argent avec son site.

Les régies publicitaires

Placer de la publicité sur son site en utilisant une régie publicitaire reste le choix le plus courant. Il s’agit en effet de la solution demandant le moins d’efforts puisque la régie publicitaire se charge elle-même de diffuser de la publicité ciblée avec le contenu de votre site. La plus connue est bien entendu Google Adsense. Selon le site Builtwith.com, en décembre 2011, elle diffuserait sur des sites Internet près de 60% des publicités diffusées par des régies publicitaires. Près de 46% via Google Adsense et près de 14% via Google Adsense pour les recherches (diffusion de liens publicitaires en intégrant le moteur de recherche Google à son site).

En ce qui concerne les revenus, une régie publicitaire comme Google Adsense paie au webmaster 68% du montant généré par la publicité (51% pour Google Adsense pour les recherches). Les publicités sont généralement payées au coût par clic (CPC) ou au coût par mille impressions (CPM). Les montants perçus sont très variables et dépendent fortement de la thématique du site et de la régie publicitaire choisie. En règle générale, un clic rapporte entre 5 et 30 centimes. Il est donc nécessaire de générer beaucoup de trafic sur son site et de bien optimiser l’emplacement de ses publicités pour espérer gagner une somme d’argent intéressante.

Avantage principal: Des gains faciles grâce à un système efficace et peu chronophage.
Défaut principal : Les gains sont généralement faibles.

La vente d’espace publicitaire

Si vous souhaitez gérer vous-même la gestion de la publicité sur votre site, sans passer par une régie publicitaire, vous pouvez bien sur sélectionner vous-même les annonceurs. Un des principaux avantages est de pouvoir fixer le prix que l’on souhaite. Des plateformes comme AD42 réunissent annonceurs et éditeurs de sites. Vous pouvez également démarcher vous-même les annonceurs sur votre site (en plaçant par exemple un bandeau « Votre publicité ici »).

Avantage principal: Des revenus bien plus élevés que ce que proposent les régies publicitaires.
Défaut principal : Un travail considérable est nécessaire pour trouver des annonceurs.

L’affiliation

L’affiliation consiste à promouvoir un service ou un produit en échange d’une commission sur les ventes effectuées. L’affilié est donc un apporteur d’affaires, qui place sur son site web des liens vers le site de l’annonceur. Si l’internaute clique sur un de ces liens puis achète un produit, l’affilié touche une commission. Les commissions peuvent être fixes (exemple : 30 € la vente) ou bien sous forme de pourcentage (exemple : 5% du montant de la vente). Plus rarement, les commissions peuvent rémunérer les clics sur la bannière de l’annonceur, l’affichage de bannière ou l’action (exemple : remplissage d’un formulaire). Pour donner un ordre d’idée des commissions pratiquées, la Fnac ou encore Amazon rémunèrent généralement l’affilié à hauteur de 5 à 7% du chiffre d’affaire généré par la vente du produit.

Si vous choisissez l’affiliation pour rentabiliser votre site, deux choix s’offrent à vous :

  • Vous pouvez choisir de vous inscrire à une plateforme d’affiliation. La plateforme d’affiliation a elle-même contracté avec un grand nombre d’annonceurs et vous permet donc de promouvoir un grand nombre de produits ou services. Elle joue également le rôle de tiers de confiance en garantissant à l’affilié d’être bien rémunéré pour chaque conversion réalisée. Autre avantage pour l’affilié : la gestion et le suivi des campagnes se font depuis une interface unique et les gains de l’ensemble des campagnes sont versés avec un paiement unique. Les plateformes les plus connues sont Zanox, Effiliation, NetAffiliation, Affilinet et TradeDoubler.

  • Vous pouvez choisir de souscrire directement à des programmes d’affiliation avec un ou plusieurs sites marchands. Dans ce cas, vous passez des contrats directement avec chaque annonceur. Cela s’avère plus rémunérateur mais peu pertinent lorsque vous souhaitez vous affilier avec un grand nombre de sites marchands. Cela va disperser vos gains sur plusieurs programmes d’affiliation. Vous allez donc avoir plus de difficultés à les récupérer, en raison des seuils minimum de paiement des gains. De plus, le nombre d’interfaces différentes compliquent le suivi et la gestion des campagnes.
Avantage principal: L’affiliation peut s’avérer bien plus rémunératrice que les régies publicitaires comme Google Adsense.
Défaut principal : La prise en compte des gains dépend de l’efficacité du système de tracking de l’internaute.

L’affiliation en marque blanche

Le système de marque blanche repose sur le même principe que l’affiliation. Cependant, dans le système de marque blanche, l’internaute achète le produit ou service sur le site de l’affilié. Il n’a nullement connaissance du fait que le site sur lequel il a effectué son achat ne délivre pas lui-même le produit ou service. L’affilié vend donc des services qu’il ne délivre pas et des produits qu’il ne possède pas. Le système de marque blanche permet dans certains cas à l’affilié de vendre les produits ou services au prix qu’il souhaite et ainsi de fixer lui-même sa marge. Il existe des programmes d’affiliation en marque blanche dans un grand nombre de secteur : les sites de rencontres, l’hébergement, le référencement, les comparateurs de prix, la vente de produits, … Vous pouvez donc ouvrir votre propre site de rencontres en deux clics de souris.

Avantage principal: La possibilité de fournir facilement des services et des produits que vous n’aurez jamais été capable de fournir.
Défaut principal : Il est difficile de se différencier de ses nombreux concurrents, eux aussi affiliés en marque blanche au même fournisseur. Sans un gros travail de personnalisation et surtout de référencement, il est difficile de tirer son épingle du jeu.

L’écriture de billets sponsorisés

Cette méthode de rentabilisation consiste à écrire un article à vocation publicitaire sur un sujet précis en échange d’argent. Du point de vue juridique, il est par contre obligatoire de préciser qu’il s’agit d’un article sponsorisé, car cela est considéré comme de la publicité. La rémunération varie très fortement en fonction du nombre de visiteurs que génère le site, de la thématique et de l’annonceur. Pour les bloggeurs à succès, cela reste une bonne méthode pour arrondir ses fins de mois.

Avantage principal: Très rémunérateur si votre site génère beaucoup de trafic.
Défaut principal : Entraine une perte de crédibilité auprès des internautes.

La vente de liens

Si votre site génère beaucoup de trafic ou bien possède un PageRank élevé, vous avez la possibilité de vendre au mois l’insertion d’un lien. La rémunération varie fortement en fonction de votre site (classement Alexa, PageRank, …), de l’emplacement du lien ainsi que de la plateforme de vente de lien choisie (Teliad, Text Link Ads, Backlinks.com, …). Cela va de quelques centimes d’euros à plusieurs dizaines d’euros par mois pour un seul lien. La plateforme la plus rémunératrice et ergonomique est Teliad

Avantage principal: Une rémunération intéressante par rapport au peu de place que prend un lien.
Défaut principal : Une pratique fortement déconseillée par Google, qui peut être sanctionnée. Néanmoins, elle reste difficilement détectable par Google.

Rendre l’accès à une partie de son contenu payant (avec micropaiement)

Assez répandu dans le milieu de la pornographie, le recours à une solution de micropaiement permet de rendre payant l’accès à une partie de son site (rubrique d’un site, fichier, …). Des prestataires tels que Rentabiliweb ou encore StarPass proposent des solutions de micropaiement très faciles à mettre en place. Elles permettent à l’internaute de payer par de nombreux moyens : Paypal, SMS, audiotel, carte bancaire, … Néanmoins, elles coûtent très cher au webmaster, souvent entre 25 et 50% du prix payé par l’internaute.

Avantage principal: De nombreux moyens de paiement proposés à l’internaute, y compris des moyens ne nécessitant pas de compte bancaire (utiles pour toucher les adolescents).
Défaut principal : Peu rémunérateur en raison du fort coût des solutions de micropaiement.

L’appel au don

Vous pensez vos visiteurs généreux ? Vous pouvez leur proposer de vous faire un don pour soutenir votre activité. Généralement, les webmasters utilisant ce mode de rentabilisation placent sur leur site un bouton Paypal « Faire un don ». L’internaute cliquant sur le bouton est redirigé vers le site de Paypal où il peut verser le don de son choix en effectuant un virement bancaire (s’il n’a pas de compte Paypal) ou bien en utilisant son compte Paypal.

Avantage principal: Ne demande que peu de place sur le site (un texte court et un bouton).
Défaut principal : Des revenus irréguliers et un mode de rentabilité parfois mal perçu par les internautes.