Améliorer la rapidité de son site Internet

augmenter la rapidité d'un site internet

L'expression "le temps, c'est de l'argent" est particulièrement vraie dans le monde du web. Outre des gains au niveau du référencement, la rapidité d'un site influe sur le trafic et sur le taux de transformation. Google a par exemple observé que 500 millisecondes de temps de chargement supplémentaire entraînaient 20% de recherches en moins. Amazon a augmenté de 1% ses ventes en gagnant quelques millisecondes sur l'affichage des pages. Enfin, selon une étude de StrangeLoop, chaque seconde de temps de chargement entrainerait une baisse de 7% du taux de conversion et augmenterait de 16% l'insatisfaction du client. 57% des internautes quitteraient un site après avoir attendu plus de 3 secondes qu'une page se charge. Autrement dit, l'internaute moyen est loin d'être patient !

Mesurer les performances de son site Internet

Pour mesurer les performances de son site Internet, de nombreux outils en ligne existent. Un des meilleurs outil en ligne est GTMetrix. Celui-ci utilise notamment l'outil d'analyse YSlow (de Yahoo!) et PageSpeed (de Google). Le rapport généré permet de prendre conscience des points à améliorer sur son site. Un score permet de comparer son site aux autres et de mesurer sa progression.

Quelques points critiques influant sur la rapidité d'un site

  • Le poids des images

  • Réduire le poids des images de son site permet d'accélérer l'affichage des pages. Pour cela, il est nécessaire de n'utiliser que des formats adaptés au web (png, jpg et gif) et de compresser les images à l'aide d'un logiciel. Enregistrez par exemple vos images jpg avec un taux de compression de 75%. Par ailleurs, mieux vaut éviter de redimensionner les images grâce aux attributs width et height. Renseignez systématiquement ces attributs dans le code et utilisez des images ayant déjà les bonnes dimensions.

  • La compression des pages

  • Des méthodes de compression comme GZip ou Deflate peuvent diminuer sensiblement le poids des pages de votre site et en accélérer ainsi le chargement.

  • Le nombre de requêtes

  • Diminuer le nombre de requêtes HTTP augmente les performances du site en permettant de moins solliciter le serveur. Pour cela, plusieurs astuces existent : combiner le code CSS en un seul fichier, combiner le code JavaScript en un seul fichier, utiliser des sprites CSS (combiner plusieurs images en une seule), désactiver les modules inutilisés de votre CMS, ...

  • La mise en cache

  • La mise en cache permet de stocker sur le serveur ou sur l'ordinateur de l'internaute une copie des pages web. L'accès à celles-ci est alors bien plus rapide puisqu'il n'y a pas besoin de solliciter les ressources du serveur pour les générer.

Une solution efficace : utiliser un CDN (Content Delivery Network)

Un CDN (Content Delivery Network) est un réseau de serveurs de cache permettant d'augmenter la rapidité d'accession à un contenu. Concrètement, en utilisant un CDN, votre site Internet sera mis en cache sur de nombreux serveurs à travers le monde. Le serveur le plus proche de l'internaute lui fournira le contenu. Ainsi, le serveur d'hébergement du site Internet est nettement moins sollicité (possible économie au niveau des frais d'hébergement), le site est disponible même en cas de panne du serveur et les internautes accèdent plus rapidement aux pages du site.

Parmi les CDN populaires, CloudFlare propose une offre gratuite. Bien plus qu'un simple CDN, il compresse vos pages web, optimise le nombre de requêtes, bloque les menaces, ... Cependant, après avoir testé CloudFlare, nous avons constaté des problèmes récurrents d'indisponibilité du site StrategieWeb.fr. Dommage car lorsque CloudFlare fonctionnait correctement, il se montrait ultra performant ! OVH propose également un CDN gratuit (actuellement en version Beta).

Pour utiliser un CDN, il suffit d'ouvrir un compte et de modifier le nom des serveurs DNS en les remplaçant par ceux du CDN.

N'oubliez pas de retester la vitesse de votre site avec GTMetrix. Le CDN a normalement dû augmenter significativement vos scores de performance.

Quelques outils efficaces

Les outils de mises en cache

Memcached et Varnish Cache sont deux outils populaire pour gérer la mémoire cache d'un site Internet. Gratuit et open-source, Memcached compte des références prestigieuses telles Youtube ou Twitter. Seul inconvénient, il n'est généralement pas possible d'utiliser ces outils sur un hébergement mutualisé.

Pour les sites Internet utilisant des CMS open source et hébergés en mutualisé, des modules sont généralement disponibles. Le module Boost constitue une alternative plus puissante au système de cache inclus dans Drupal. Son équivalent pour Joomla! est JotCache. Pour Wordpress, WP Super Cache et W3 Super Cache sont des plugins populaires.

Les outils de compression de JavaScript et CSS

Pour compresser le CSS et le JavaScript, de nombreux outils en ligne gratuits existent, comme par exemple Online JavaScript/CSS Compression Using YUI Compressor, JsCompress, CSS Compressor ou encore cet outil en ligne utilisant Google Closure Tools.

Les sites utilisant des CMS open source permettent généralement d'activer la compression du JavaScript et du CSS (parfois à l'aide d'une extension). Wp Minify pour Wordpress ou encore CSSJSCompress pour Joomla! sont deux modules pouvant être utiles.